Soleil pour Haïti

Soleilpourhaiti

Soleil pour Haïti : c'est du concret qui fait ses preuves !

 

Depuis des décennies, l’île d’Haïti ne défraye l’actualité que par de terribles nouvelles. 
Le 12 janvier 2010, un séisme de magnitude 7.3 sur l’échelle de Richter dévaste Haïti, faisant plus de 220 000 morts et 300 000 blessés.  Mais, comme les ouragans, les conséquences humaines sont bien pires qu’ailleurs. Pourquoi ?

Parce que les institutions d’Etat sont « vides », incapables de construire et entretenir les infrastructures. L’aide internationale importante que le pays a reçu s’est évaporée en très grande partie. Si Haïti, est « maudite » c’est d’abord sur le plan économique et social.
La destruction de milliers de logements et la crainte de nouvelles répliques ont poussé depuis lors la plupart des habitants de la ville à passer la nuit dehors. Les survivants ne disposaient pas ou peu d’eau potable, de nourriture et de médicaments. Jusqu’au 13 janvier 2010, l’hôpital de campagne de l'armée de l'air argentine, installé dans le cadre de l’ONU depuis 2004, était le seul opérationnel sur place.

Le 20 janvier, un autre tremblement de terre de magnitude 6,1 a été à nouveau ressenti ; en conséquence immédiate, un phénomène d’exode massif a été observé, par le port et la gare routière de Port-au-Prince, parmi une population exténuée et qui a vécu les dizaines de répliques antérieures dans les ruines de la capitale.

Quatre ans après le séisme, plus de 170.000 sinistrés survivent toujours dans des camps de fortune. Les constructions de logements par l'Etat ou la communauté internationale sont minimes: ce sont les Haïtiens, par eux-mêmes qui reconstruisent, malheureusement souvent sans respecter les normes parasismiques.

Soleil pour Haïti : c’est du concret qui fait ses preuves…

Un an après sa création en France, Soleil Pour Haiti s’est agrandie avec la naissance de l’association qui la représente en Haïti: Asosyasyon Soley pour Ayiti. Son siège est à Jacmel et sa représentante, Ismaélite Janvier, est bien connue des fondateurs de Soleil Pour Haïti qui collaborent ensemble depuis près de 5 ans déjà. Une dizaine d’Haïtiens aux horizons divers l’entourent au sein du Conseil d’Administration.

En Haïti avant le séisme, on évaluait le taux d’analphabétisme à 75%.
Selon le Ministère Haïtien de l’Éducation, 80 % des écoles de la capitale et plus de la moitié de celles des autres zones touchées par le séisme ont subi des dégâts ou ont été détruites. Six mois plus tard la plupart d’entre elles ont été rouvertes mais les taux de fréquentation sont très affectés.

90% des écoles d’Haïti  sont  privées. Chaque école paie les salaires des enseignants et a dû faire face au coût des réparations pour celles qui ont subi des dégâts.
Moins de la moitié des enfants ont repris l’école principalement parce qu’ils n’ont pas de quoi payer les frais de scolarité, la priorité des familles étant de se loger et de manger au quotidien.
« Soleil pour Haïti », très sensible à la cause des enfants veut agir pour la scolarisation d’enfants.

Ismaélite JANVIER, présidente de « ASOSYASYON SOLEY POU AYITI » relais de l’association en Haïti, a parcouru les camps autour de Jacmel et ciblé les enfants les plus nécessiteux volontaires pour aller à l’école. Vivant depuis de longs mois sous les tentes des camps, souvent issus de familles monoparentales ou ayant des parents sans emploi, ces enfants pourront grâce à vos dons sortir des camps, avoir un repas par jour pris à l’école et avoir accès à l’enseignement fait par des professionnels. Le Lycée Blaise Pascal est le partenaire de l’association.

En tant que parrain, il nous est attribué un enfant de 5 à 7 ans environ dont nous obtennons la photo puis régulièrement des nouvelles et le suivi de ses résultats scolaires. Les frais de scolarité, les fournitures scolaires et l’uniforme de l’école  reviennent à 20 euros par mois qui seront déductibles à 66% des impôts selon le plafond en rigueur.

L’école représente un avenir meilleur pour ces enfants et leurs familles!!

Pour les enfants, mais pas que…

Leur collaboration a déjà permis le lancement de programmes agricoles, le 1° mai 2011. Au total, ce sont 40 paysans ainsi qu’un agronome, un chef d’équipe, un chef de projet ainsi qu’une cuisinière en charge de les nourrir qui ont été employés. L’achat de matériel comme des pioches, des piques, des houes, du bois a été nécessaire. La récolte, prévue au premier trimestre 2012, sera le fruit de la communauté des paysans. Ils en garderont une partie pour leur bétail, l’autre partie sera revendue et le profit réinvesti. Les actions que nous envisageons de mener à Michineau seront optimisées grâce à la collaboration de toutes les associations de la communauté regroupées au sein d’un comité de supervision crée par ASPA en octobre 2011, et dont elle assure la direction.

Le Comité d’Administration de Soleil Pour Haïti se félicite du parfait déroulé de cette action dont les membres ont été tenus informés très régulièrement par des rapports complets d’activités et de photos. Cette action agricole complète les premières actions menées depuis un an: micro-crédit pour l’achat de 2 vaches laitières pour des familles en difficultés, avec le soutien de Veterimed.

Les liens : http://soleilpourhaiti.org/ 

https://www.facebook.com/groups/132881773398694/

Marie laure konig artiste peintre 400 Facebook Google + Twitter Instagram Pinterest Horsealot Yummypets

 

artistes

Ajouter un commentaire