ART ZEN - Emission radio RVM - Le théâtre

Artzen theatre

Le théâtre

Un petit tour historique sur l'art du théâtre.

Puis je vous invite à découvrir la petite troupe Crépynoise "Pas sage en scène" qui va nous parler de leur dernier spectacle.

 

Le théâtre

Emission du 4 mai 2016 sur la radio RVM 93.7 

Bouton "Flash" (dans le cas où le lecteur ci-dessus ne rendrait pas audible l'émission)

En podcast sur le site de RVM : https://www.radio-valois-multien.fr/emissions/art-zen

Si cette émission vous a plu, laissez votre commentaire sur : https://www.radio-valois-multien.fr/articles/posts/art-zen#comments

Flechehaut Ecoute de l'émission

Lecture de l'émission Flechebas

 

Bonjour et bienvenue à l’écoute de cette émission : Art Zen et vous l’aurez compris, aujourd’hui nous allons parler du théâtre… Qui est aussi, en quelque sorte, une forme d’art visuel, avec du son en plus…

Ok, ok… on va faire simple : aujourd’hui, je ne vais pas parler du théâtre étranger, il y aurait pourtant beaucoup à dire sur la commedia dell'arte  par exemple où des acteurs masqués improvisent des comédies marquées par la naïveté, la ruse et l'ingéniosité. Genre théâtral apparu avec les premières troupes de comédie avec masques, en 1528. Non, je n’en parlerai pas…Arlequin

Je ne parlerai pas non plus du théâtre japonais caractérisé par l’usage récurrent de masques raffinés ou caricaturaux, par l’importance de la danse et de la musique d’accompagnement, la gestuelle stylisée des acteurs ainsi que la forte hiérarchisation des rôles dans les troupes de théâtre. Je n’en dirai pas un mot…


Je vais juste faire une petite envolée historique comme j’ai pris l’habitude de le faire dans cette émission. Mais je vais me concentrer uniquement sur la France, car ensuite je vous ai préparé une petite surprise...

Le 17ème siècle fût  le grand siècle français du théâtre.

On vit apparaître la tragédie classique française, inspirée des tragédies antiques grecques.

Son action s'inspire de l'histoire ou des légendes. La tragédie classique respecte la règle des trois unités : unité d’action, unité de lieu et unité de temps. Elle doit respecter la vraisemblance et la bienséance. Le dénouement d’une tragédie est généralement, comme son nom l’indique : tragique. Elle est composée de 5 actes. Racine et Corneille sont des grands auteurs de la tragédie classique.

A contrario, la comédie cherchait à divertir le spectateur, à le faire rire. Dans la comédie, les personnages sont de condition moyenne ou modeste, et le dénouement est heureux. Molière est le plus illustre représentant du genre…

Le théâtre au 18ème siècle était un phénomène de société.

Que ce soit à Paris ou en province, les nobles et les bourgeois aisés appréciaient le théâtre. 

A Paris, ils se rendent dans l’un des quatre théâtres de la ville : L'Opéra, le théâtre des Italiens, l'Opéra Comique et la Comédie Française.

De plus, les théâtres de foire et les théâtres de boulevard prolifèrent. 
En province, on trouve peu de théâtre mais pendant la Régence, ceux ci se multiplient ; on y joue les mêmes types de pièce qu’à Paris. 
De 1715 à 1750, il y aura 266 créations théâtrales : un record ! 

Au 19ème siècle nait le drame romantique. Victor Hugo en expose les principes dans la préface de Cromwell. Le drame romantique se libère des règles classiques du théâtre et mêle différents registres. Le héros du drame romantique est passionné, et le dénouement de la pièce est malheureux, comme dans la tragédie.

Le vaudeville (ou théâtre de boulevard) est un type de comédie à la mode également au 19ème siècle. C'est une comédie légère qui comporte généralement de nombreux rebondissements et qui repose sur des malentendus (quiproquos).

Et le 20ème siècle alors ?!! Ahhhhh le 20ème siècle où les auteurs se libèrent de toutes les conventions théâtrales, tout en jouant avec elles…

Le théâtre de l’Absurde est apparu dans les années 1950 il traite de l’absurdité de l’Homme et de la vie en général, celle-ci menant toujours à la mort. L’origine de cette pensée est le traumatisme de la Seconde Guerre mondiale. Ce mouvement s'inspire des surréalistes et des dadaïstes et est radicalement opposé au réalisme.

Le 20ème siècle est le siècle de la créativité et de la mise en scène.

Et le 21ème siècle me direz-vous ?...

Et que voilà ma petite surprise : pour la première fois j’ai fais du journalisme d’investigation…

C’est une grande première pour moi, et je vais peut-être bugguer et partir en live, court-circuiter mon réseau d’alimentation, déconnecter mes circuits, entrer en cyberconférence avec e-cerveaux… bref, je vais peut-être, être en phase avec nouveaux spectacle « born to be in live » de la troupe de Théâtre Crépinoise « pas’sage en scène » qui va justement se produire ce week-end à la salle des fêtes de Crépy-en-Valois !

Je me suis donc rendue à une répétition de « pas’sage en scène »…

« 

MLK – Bonjour, nous sommes donc en présence de la troupe de théâtre « Pas’sage en scène ». Nous sommes avec Caroline, Guillaume, Eric, Vincent, Amélie, Virginie et Loïc. Depuis quand la troupe existe-t-elle ?

Virginie PSES – Elle existe depuis 2008

MLK – Qui en est l’initiateur ?

Virginie PSES – Plusieurs personnes de la troupe.

MLK – Vous aves tous pris des cours de théâtre ou vous vous êtes lancés comme ça… Comment ça c’est passé ?

Virginie PSES – Pour ceux qui étaient là à la création de l’association, à la base nous faisions tous partis d’une ancienne troupe où on avait pris des cours de théâtre pour la plus part d’entre nous. Tous ne sont pas aujourd’hui encore dans la troupe, mais depuis la création, on a eut d’autres comédiens qui sont venus se joindre à nous.

MLK – Et le dernier arrivé ?

Virginie PSES – Le dernier arrivé, c’est Guillaume.

MLK – Guillaume, comment c’est passée ton intégration ?

Guillaume PSES – Plutôt bien, on m’a bien accueilli.

MLK – On t’a donné des petits exercices à faire ?

Guillaume PSES – Des exercices vocaux, j’ai dû réciter mon texte avec un crayon dans la bouche plusieurs fois pour mieux articuler.

MLK – Tu vas nous jouer quoi cette année ?

Guillaume PSES -  Ce sont des sketches alors j’ai plusieurs rôles : j’ai le rôle d’un Geek, j’ai le rôle d’un chargé de projets.

Pas sage en scene

MLK – Donc, là ce n’est pas une seule pièce mais se sera des petites scénettes ?

Virginie PSES – Alors, c’est une seule pièce, mais cette pièce est divisée en plusieurs scénettes, ce qui donne le rythme à la pièce parce que l’on voit plusieurs personnages, plusieurs situations différentes à plusieurs endroits différents, c’est comme cela que fonctionne la pièce.

Loïc PSES – Comme dit l’auteur ça révèle les nouvelles technologies, c'est-à-dire on passe d’un écran à un autre en quelques minutes, on zap les informations et là on va zapper les scénettes et l’une va compléter l’autre et en même temps apporter autre chose.

MLK – Et qui à trouver le nom de la troupe « Pas’sage en scène » ?

Virginie PSES – Oui il y a un jeu de mot sur le nom de l’association, ça a été créé en réfléchissant tous ensemble au moment de la création de l’association, on s’est penché sur le nom à plusieurs.

MLK – Et en ville, vous êtes sages aussi ? Dans la vie…

Caroline PSES – Un petit peu, pas trop… Juste un petit peu, pas trop !

MLK – Et vous mettez combien de temps à monter un spectacle ?

Loïc PSES – La pièce « Born to be in live » a été préparée sur une année, le temps de trouver le texte, de l’apprendre et la mise en scène. Ça peut varier d’une pièce à l’autre selon la difficulté, selon les disponibilités de chacun, parce que nous sommes une troupe amateurs. Mais « Born to be in live » on a essayé de la monter en un an.

MLK – Donc « Born to be in line » c’est la pièce de theatre que vous allez presenter ce week-end ?

PSES – C’est bien ça oui.

MLK – Est-ce que vous pouvez nous en parler un petit peu de cette pièce ?

Vincent PSES – « Born to be in live » c’est une pièce qui montre nos addictions aux nouvelles technologies, les accros du smart phone, de la tablette, de l’ordinateur. Les petits travers et ce que pourrait devenir l’avenir s’il y avait de grosses dérives.

MLK – Donc c’est plutôt comique ?

PSES – Ouiiii

MLK – Vous allez faire combien de représentations ?

Vincent PSES – Pour l’instant il y en a deux de prévues, les deux de Crépy-en-Valois qui sont le week-end prochain. Le 7 et le 8…

MLK – Donc ça se passe à la salle des fêtes de Crépy-en-Valois, le 7 mai 2016 à partir de 21h et le dimanche 8 à 15h.

Virginie PSES – Maintenant nous sommes ouverts à d’autres propositions, puisque nous aimerions jouer ce spectacle dans plusieurs autres villes autour de Crépy donc n’hésitez pas à nous contacter pour que l’on puisse venir jouer dans votre commune.

MLK – On lance un appel, aux municipalités, aux salles de spectacles…

PSES – Aux associations qui souhaitent nous accueillir, on peu jouer pour des associations ce que l’on a déjà fait auparavant.

MLK – Vous êtes fins prêts ?

PSES – Bien sûr ! Quasiment ! Y’a pas de soucis pour ce week-end on sera prévus ! Sereins ! On est large !

MLK – J’invite donc tous les auditeurs et ceux qui aiment le théâtre, j’ai vu deux pièces déjà les deux années précédentes et une autre il y a un peu plus longtemps, et vraiment je vous invite à aller voir cette petite troupe de théâtre, vous passer un très bon moment, vous allez rire, beaucoup ! Ecoutez, moi, je suis impatiente ! Donc à très bientôt, à dans quelques jours… 

»

Voilà, nous arrivons à la fin de Art Zen.

C’était Marie-Laure KÖNIG pour RVM sur 93.7

Je n’aurais donc qu’un seul conseil à donner à nos auditeurs :

« Viens voir les comédiens… »

Passage en scene

Facebook de Pas sage en scène : https://www.facebook.com/PasSagesenScene/?fref=ts

 

 

 

Marie laure konig artiste peintre 400 Facebook Google + Twitter Instagram Pinterest Horsealot Yummypets

scrap enfants éducation RVM radio

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau