ART ZEN - Emission radio RVM - Le scrapbooking

Masque titre artzen scrap

Le scrapbooking ?

Qu'est-ce que le scrapbooking, que faut-il pour commencer dans le scrap ?

Cette émission vous donnera de petits conseils sur ce que vous devez vous procurer pour vos débuts de scrapbooking...

Emission du 4 novembre 2015 sur la radio RVM 93.7 

Le scrapbooking

En podcast sur le site de RVM : https://www.radio-valois-multien.fr/emissions/art-zen

Si cette émission vous a plu, laissez votre commentaire sur : https://www.radio-valois-multien.fr/articles/posts/art-zen#comments

Flechehaut Ecoute de l'émission

Lecture de l'émission Flechebas

L’art graphique dans tous ces états.

Je vais vous ouvrir une petite lucarne sur ce qui sera peut-être votre passion de demain. Et peut-être trouverez-vous votre chemin artistique ?

Je me prénomme Marie-Laure et je suis artiste peintre de profession

Si vous avez gardé une âme d’enfant, tout n’est pas perdu ! Vous pouvez retourner à vos coloriages : les coloriages zen sont à la mode. Si vous avez envie de peindre mais que vous n’êtes pas très doué: pas de problème, vous pourrez vous lancer dans l’art brut ou la peinture intuitive ! Si vous n’avez pas de gros moyens financiers : aucun souci, mettez-vous au zentangle. Si vous ne vivez que par votre passé : j’ai une idée, faites vous un joli album photo.

Et c’est justement ce dont nous allons parler aujourd’hui.

Donc, aujourd’hui je vais vous parler d’un loisir créatif qui a beaucoup de succès actuellement puis qu’il s’agit de scrapbooking.

Le scrap, est une activité créative qui consiste à transformer de simples photos en une mise en page personnelle et originale.

Fini le temps où l’on prend une photo et hop, dans l’album…

ScrapmerMais avant de vous aiguiller sur cette activité, nous allons faire un petit tour dans le passé.

Le mot « scrap » est apparu au 19ème siècle ça ne date donc pas d’hier !.

Il désignait alors des coupures de journaux et des morceaux de papiers colorés et utilisés pour personnaliser des albums.

En 1825, la première revue consacrée au scrapbooking est publiée en Grande-Bretagne.

Puis après l’apparition de la photographie, en 1839 (soit 14 ans après) une révolution est en marche.

Mais il a fallut attendre encore 18 ans, en 1854, pour que le terme « scrapbooking » apparaisse dans le dictionnaire anglais d’Oxford.

En 1888, quand kodak commercialise son premier appareil photographique portatif, la photo devient accessible au plus grand nombre, et, ouh là là, le scrap explose !

Mais la première guerre mondiale explose encore plus fort et bien évidemment, laisse le scrap sous ses décombres.

Et ce n’est qu’en 1976, soit 58 ans après la fin de la grande guerre que le scrapbooking fait sa réapparition grâce aux américains.

La généalogie devient un vrai phénomène de société aux Etats-Unis qui s’en un regain d’intérêt pour le scrapbooking. Bien oui, les américains sont impatients de connaître leurs ancêtres et de présenter leurs recherches dans de petits albums tout mignons et biens présentés…

En 1980, les mormons exposent leurs scrapbook lors de la convention internationale de généalogie à Salt Lake City (j’prononce mieux le Picard…)

C’est aussi l’année des 1er « Cropping »… Réunions de scrappeurs qui s’échangent techniques, idées et astuces.

En 1999, Marie-Dominique Gambini, lance à Lyon ses premiers ateliers.

Et en 2001, un reportage au JT de TF1 permet à ce loisir créatif de sortir des frontières du Rhône-Alpes pour se répandre partout en France.

En 2006, nait l’école Lyonnaise de scrapbooking qui organise une vingtaine de sessions pas an.Ateliercreation

Depuis 2007, il existe une façon « propre » de faire du scrap. Sans colle, sans bouts de papiers partout… Une entreprise révolutionne les scrap français en développant le digital. Le scrap assisté par ordinateur. Toute la mise en page se réalise désormais grâce à un logiciel…

Mais il n’y a pas qu’en photographie que nous utilisons les scrapbooking. On peut scrapper notre carterie également, nous faisons volontiers maintenant de nos petites mimines, faires parts et cartes de Noël.

Et puis, notre journal intime aussi évolue avec les « scraps journals ».

Mais de quel matériel avons-nous besoin pour se lancer dans le scrap ?

Règle, crayon, gomme, colle, ciseaux. Bon, jusque là, que du matériel très commun.

Mais pour faire du scrap de façon conventionnel, ça ne suffit pas. Il nous faut tout un tas de trucs et de machins aux noms anglo-saxon comme « brads », « chipboard », « stickers »…

Je vous explique :

Il vous faut pour commencer un bon massicot car c’est important d’avoir de belles photos biens découpées.

Armez-vous d’une bonne paire de ciseaux et d’un bon cutter.

Une bonne colle est importante. Il faut qu’elle sèche rapidement et qu’elle ne tache pas.

Vous pouvez prendre une bonne colle en bâton pour les débuts, ça évitera les coulures.

Il existe des pastilles adhésives transparentes rondes, c’est très sympa pour coller les embellissements ou les choses transparentes.

Vous avez également des carrés de mousse collants en double face qui vous permettent de donner du relief à votre scrap. C’est surtout utilisé en carterie.

Mais on peut aussi pour cela utiliser des tampons.

Mais pas n’importe lesquels ! Fini les tampons en caoutchouc avec des supports bois. Non non, maintenant nous avons des révolutionnaires, les blocs acryliques !

Tellement plus pratiques, les blocs acryliques fonctionnent avec des tampons acryliques (imaginez les anciens tampons sans le support bois). Donc vous posez un tampon sur votre bloc acrylique, ça adhère, puis vous vous en servez comme d’un tampon classique.

L’avantage c’est que vous pouvez acheter les tampons en feuillets par thème, il y a beaucoup de choix et c’est nettement moins onéreux.

Le second avantage est que vous pouvez acheter des alphabets et écrire un texte en posant les petits tampons biens alignés sur le bloc acrylique.

Qui dit « tampon » dit encre !

Là encore il en existe de plusieurs sortes, dès en petite boite, en grande boite, qui sèchent vite ou pas rapidement, des encres dîtes « distress » qui donnent un effet vintage, vous l’appliquez sur votre papier pour lui donner un effet vieillit.

Je vous conseille pour commencer d’acheter 4 ou 5 petites encres : prenez une encre blanche, une encre marron et deux ou trois autres de couleur.

Je vous conseille également d’acheter une grande boite d’encre noire, c’est celle que vous utiliserez le plus.

Puis il vous faudra du papier.

Il est de coutume en scrap d’utiliser un format 30x30 cm. Il existe d’ailleurs des albums adaptés à ce format.

Vous disposez d’un très grand choix de papier imprimé que vous choisirez en fonction du thème et de la couleur de votre photographie.

Je pense que pour commencer vous ne devez pas prendre trop de papier, vous ne saurez plus quoi en faire.

Il vous faudra aussi des embellissements, qui comme leur nom l’indique, servira à embellir votre photomontage.Pourblog 1

Un embellissement ce peut être des autocollants, des alphabets, des embellissements en shipboard (comme des autocollants mais plus épais), des brads (petits objets en métal tels que les attaches parisiennes par exemple), des œillets, des boutons, des aiguilles décorés, des fleurs…. Bref, des petits trucs qui servent à faire joli.

Vous avez également des étiquettes de toutes les tailles et les couleurs pré-imprimées.

Choisissez-en quelques unes en rapport avec vos feuilles de papier.

Il vous faudra également investir dans trois ou 4 perforatrices.

Une qui permet d’arrondir les angles, très pratique pour la découpe de vos photos. Une autre qui vous donne des cercles, c’est une base pour les titres.

Puis, il existe des perforatrices qui vous permettent de faire une sorte de ruban de dentelle. Elles donnent un très joli effet romantique.

Ensuite vous avez des perforatrice qui vous donne des formes tel que des fleurs, des petits beurres, nounours, lune, voiture, cœur…

Vous pouvez également utiliser des pochoirs pour reproduire une forme ou pour suivre un gabarit qui va vous permettre de confectionner de petites enveloppes par exemple.

Certains pochoirs vous aideront à disposer vos photos et vos éléments. Comme s’il s’agissait de petits sous-cadres.

Ensuite il vous faut des stylos et des feutres, un noir et un blanc pour commencer et peut-être un marron.

Et pourquoi donc ?

Parce que, il est coutume dans les photomontages, de mettre un titre et un texte d’une ou deux phrases pour situer la photographie dans le temps ou dans son histoire.

Vous pouvez aussi mettre manuellement de la couleur à vos montages.

Vous utiliserez les crayons de couleurs pour mettre des ombres par-ci par-là ou des feutres pour dessiner et de la peinture pour les pochoirs.

Voilà en gros, tout le matériel dont vous aurez besoin…

C’est beaucoup de choses à acheter, et si vous souhaitez faire des essais avant de vous lancer, voici plusieurs astuces :

La première solution : consulter les blogs de scrap mis sur Internet, il en existe énormément. Et commencez avec une paire de ciseaux, un bâton de colle et du papier canson pour vous faire la main.

La deuxième solution, vous pouvez participer à des ateliers de grandes enseignes de loisirs créatifs. Mais dans ce cas, vous devrez acheter tout ce que vous utiliserez sur place.

Troisième solution : invitez quelques copines à la maison et une démonstratrice de scrapbooking.

En fait ça fonctionne comme des réunions de vente de récipients plastiques bien connus.

Votre démonstratrice vous fera faire un scrap, à vous et à vos copines, avec tout son matériel, et le principe est que plus vos copines achètent de ses produits, plus vous en aurez en cadeau…

Bon, c’est pas très sympa pour vos copines, encore que, vous passez en général un bon moment.

Et si vous souhaitez garder vos copines, voici la dernière solution que je vous propose :

Vous pouvez, avant de vous lancer, participer à un des ateliers créatifs afin de vous faire une idée et de voir si cela vous plait vraiment. Vous trouverez toutes les dates sur le site www.marielaurekonig.fr

Voilà, nous arrivons à la fin de Art Zen.

Si cette émission vous a plu, vous pourrez la réécouter en postcast sur le site internet de RVM : www.radio-valois-multien.fr et n’oubliez pas d’y mettre un petit commentaire… gentil… ça fait toujours plaisir !

A bientôt et restez zen !

C’était Marie-Laure KÖNIG pour RVM sur 93.7

Marie laure konig artiste peintre 400 Facebook Google + Twitter Instagram Pinterest Horsealot Yummypets

scrap enfants éducation RVM radio

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau