ART ZEN - Emission radio RVM - La culture

Titre raray

La culture

Devrait être OBLIGATOIRE ! Alors pourquoi la trouve t'on maintenant dans nos grandes surfaces plutôt que dans nos petites municipalités ?

Découvrez le Château de Raray grâce à la société Rhinocérose et cet été aux visites guidées d'Aquillon.

La culture

Emission du 2 juillet 2016 sur la radio RVM 93.7 

Bouton "Flash" (dans le cas où le lecteur ci-dessus ne rendrait pas audible l'émission)

En podcast sur le site de RVM : https://www.radio-valois-multien.fr/emissions/art-zen

Si cette émission vous a plu, laissez votre commentaire sur : https://www.radio-valois-multien.fr/articles/posts/art-zen#comments

Flechehaut Ecoute de l'émission

Lecture de l'émission Flechebas

Bonjour et bienvenue à l’écoute de cette émission : Art Zen. Aujourd’hui nous allons parler culture...

Le 21 juin, l'Assemblée nationale a adopté le texte proposé par la commission mixte paritaire sur les dispositions restant en discussion du projet de loi création. Audrey Azoulay a salué je site : "un texte commun qui affirme la place des artistes et de la création, protège notre patrimoine culturel et encourage la diversité".

Une des ambitions du projet de loi est de créer un « écosystème favorable aux artistes et à la création ». Pour cela, il fournit pour la première fois un cadre législatif clair à la politique des labels, institue un médiateur de la musique et clarifie les conditions d’emploi des artistes du spectacle.

Le projet de loi prévoit en outre « un meilleur partage de la culture », l’une des priorités de la ministre. Il favorisera ainsi l’accessibilité aux livres pour les personnes handicapées en levant les obstacles à l’adaptation des ouvrages, ouvre la voie à la mise en place d’un observatoire de la création artistique et de la diversité culturelle et à la structuration de l’enseignement supérieur artistique.

Alors pourquoi est-il encore de nos jours difficile de convaincre les petites municipalités de nos régions sur l'importance des arts et de la culture ?

Serions-nous sur le déclin alors que dans les années 70, le montant global pour la France, des dépenses culturelles par les municipalités croissaient trois fois plus vite que les budgets primitifs.

Aujourd'hui, le budget des municipalités à sacrément cisaillé celui de la culture.

Pourtant, les arts et la culture peuvent contribuer au développement des communautés rurales.

Selon un rapport élaboré par Regional Cities East, une alliance de 6 villes du Royaume-Uni, les petites municipalités auraient tout avantage à inclure les arts et la culture dans leur stratégie de développement pour 6 raisons:

1 – Pour stimuler une activité économique complémentaire ;

2 - Pour donner une seconde vie aux biens immobiliers et à d’autres équipements, afin de veiller à la conservation du patrimoine ;

3 - Pour créer ou bonifier un sentiment identitaire fort et positif des habitants envers leur ville ou leur région ;

4 - Pour susciter la mobilisation citoyenne et rendre la population active dans sa municipalité ;

5 - Pour favoriser les échanges interculturels entre les citoyens et rassembler des individus provenant de différentes origines ;

6 - Pour inclure les groupes marginaux et les faire participer à des actions collectives.

En plus de ces 6 éléments, une étude de l’OCDE indique que le secteur de la culture peut contribuer à la lutte contre l’exode de la population et au développement du tourisme dans de nouveaux lieux.

Voyons ce que nous dit Melanie Ozeray responsable des événements du Château de Raray,  dont la nouvelle gérante a bien compris que les avantages que pouvaient apportés au château d'organiser des événements culturels...

« 

MLK – Bonjour Mélanie, vous avez la charge de la communication externe du château de Raray…

MO – Oui, tout à fait. En fait, je travaille pour l’agence Rhinocerose qui est basée à Compiègne, et on s’occupe de toutes les actions de communication qui sont liées au château.

La belle et la beteMLK – Nous connaissons le château de Raray grâce au filme de Jean Cocteau, pour le tournage de « La Belle et la Bête » dans son parc et cela a été très longtemps le seul intérêt des cinéphiles. Et ensuite, qu’est-ce qui s’est passé, donc le château à été racheté et il a été construit un golf. Est-ce que vous savez quand a été inauguré le golf ?

MO – Oui, tout à fait. En fait le golf à été inauguré en 1989. On dit souvent que c’est une destination rêvée pour tous les amoureux de la nature et des admirateurs des vieilles pierres puisque l’on a en plus, deux parcours de 18 trous et un de 9 trous qui se trouvent dans ce golf qui est attenant au château.

MLK – Le château à changé de gérance. Madame Colinart qui est arrivée et beaucoup de choses changent au château au niveau de la culture…

MO – C’est tout à fait cela. Le château est classé monument historique, et aujourd’hui on souhaite en faire un lieu aux multiples facettes. Il y a son restaurant, il y a son jardin, il y a des salles de disponibles et on souhaite justement pouvoir y accueillir de nombreux artistes.

Aujourd’hui l’idée c’est d’ouvrir les portes du château à un large public, notamment au travers d’événements culturels divers.

L’idée c’est d’en faire un lieu d’échanges basé justement sur la découverte et l’histoire.

MLK – Quel est l’intérêt d’ouvrir les salles du château aux amoureux de l’art ?

MO – Justement, il y plusieurs raison à cela. C’est déjà de pouvoir bénéficier d’un lieu historique pour se faire connaître. On souhaite aussi participer à la promotion de ces artistes, les aider au travers de différentes expositions, d’événements comme vous le disiez, que ce soit des conférences, ce genre de choses.

C’est aussi pour nous l’occasion de faire vivre aussi le château, de l’animer. C’est ce que l’on souhaite faire, et pourquoi pas aussi, contribuer ne serait-ce qu’un petit peu au rayonnement culturel de l’Oise et surtout, comme je le disais précédemment, de faire de Raray un vrai lieu d’échange et de rencontres.

MLK – Et quels genres d’événement culturels vous allez organiser prochainement ou dans les mois à venir ? Qu’est-ce qui est en place déjà ?

MO – Nous avons des expositions de peintures qui ont déjà eut lieues. On a créé aussi une journée thématique qui a eut lieue il n’y a pas si longtemps que cela sur le thème du Brésil. Il y avait d’ailleurs une exposition de peinture à ce moment là. On est ouvert à tout ce qui est sculpture, concerts, présentations théâtrales, projets aussi vidéo pour revenir aux premiers amours du château avec « La Belle et la Bête ». On est ouverts à pas mal de projets, il ne faut pas hésiter à nous contacter.

D’ailleurs, on a pu accueillir dans le cadre d’un partenariat la société « aquillon » qui est un collectif d’archéologues et d’historiens qui ont pour objet de valoriser le patrimoine culturel du sud de l’Oise et notamment en mettant en avant des lieux qui sont mal connus au travers de visites guidées ludiques et attrayantes.

Donc, tous les dimanches de cet été il y a trois visites qui ont lieues avec cette équipe dans la bonne humeur. Des jeunes passionnés d’histoire contera les mystères du château de Raray et de ses jardins.

MLK – Donc il y a beaucoup de choses à dire sur le château ?

MO – Tout à fait, c’est bien cela ! Il a été bâti au 13ème siècle et classé monument historique depuis 1924. En fait l’architecture du château de Raray est intrigante et c’est pas ces détails que s’expriment son histoire. DU moyen-âge au second empire, les Sirs de Raray étaient des proches de grands personnages historiques tels que Henry IV et Marie de Médicis ou encore Louis XIII ou Napoléon.

MLK – Et la porte de Diane alors, elle a sa petite histoire aussi ?La porte de diane

MO – On la voit apparaître dans le film de « la Belle et la Bête ». C’est un élément majeur des lieux. Trône effectivement une porte ornée de sculptures, on retrouve la fameuse déesse mythologique qui est Diane, et c’est pour cela qu’elle porte ce nom là.

Et en fait le château révèle de véritables trésors et la beauté de la bâtisse et celle de son parc, réside dans la minutie et le soin apporté aux finitions des ornements.

Lors de la visite, on peut découvrir notamment la cours d’honneur. L’idée c’est de faire un petit voyage historique grâce aux pierres et au jardin du château.

MLK – J’invite tout le monde à venir, je vais passer aussi cet été. Merci Mélanie !

MO – Merci beaucoup Marie-Laure

MLK – A très bientôt ! 

»

Alors que les professionnels de la culture prônent une culture élitiste, nous, les artistes, à qui certaines municipalités ferment leurs portes ou tout au moins ne nous rendent pas les choses faciles, trouvons d'autres moyens pour diffuser notre art...

Je leur répondrais donc que la culture est partout et pas seulement réservée à une élite. Nous en voyons pour preuve les centres commerciaux qui sont aujourd'hui de véritables lieux culturels. Et oui, Messieurs-Dames de la haute culture, il faut vous y faire, la culture est partout parce que nous en avons besoin !  Les lieux culturels de la majorité de la population sont des lieux de consommation de masse : les grandes surfaces et autres hypermarchés. On s’y retrouve pour jouer aux jeux vidéo, aller au cinéma, au concert et assister à toutes sortes d’animations. Si on ne prend pas au sérieux ces pratiques majoritaires, il est difficile d’élaborer une offre culturelle publique adaptée.

C'est donc là que vont se cultiver nos compatriotes !

Chateau de raray haies cynegetiquesJe vous le répète, la culture est partout, c'est ainsi que nous voyons des expositions dans des restaurants, des églises ou d'autre lieux improbables parce que nous, les artistes, n'avons pas dit notre dernier mot !

Les activités artistiques contribuent à la croissance des villes et à la création d’emplois. C’est ce que semble démontrer une étude récente, commentée sur CityLab par Richard Florida.

Spécialiste des villes, le professeur Richard Florida est connu, entre autres, pour son travail sur la « classe créative ». La formule désigne tous ceux qui travaillent sur la connaissance (enseignants ou journalistes) ou la création (artistes et entrepreneurs), ceux qui vivent de leur talent et de la technologie dans un contexte de tolérance. La notion ne fait pas l’unanimité mais elle a le mérite d’attirer l’attention sur un des impacts sociaux les plus importants de l’évolution économique.

L’étude fournit des preuves claires qu’arts et culture contribuent vraiment à la capacité de toutes les villes, petites ou grandes, d’attirer les talents et développer leurs économies. »

Si le conseil municipal demande des résultats en termes économiques, démographiques ou de bénéfices et ainsi de suite, les arts disparaissent sur le chemin parcouru car inconscient des impacts bénéfiques sur les centre ville.

La culture est essentielle à l’identité des villes. Plus encore, et je l'espère, que les regroupements autour des exploits d’un club de foot…

Voilà, nous arrivons à la fin de Art Zen.

C’était Marie-Laure KÖNIG pour RVM sur 93.7

Quelques liens :

Le château de Raray :

http://www.chateauderaray.fr/fr/

https://www.facebook.com/chateauderaray/

http://www.visitez-raray.fr/

Horaires des visites

Le château de Raray est ouvert au public tous les dimanches, de juin à septembre.

Les visites sont uniquement guidées (durée 1h30) et comprennent la découverte de l'exposition.

  • Visite grand public : 10h30, 15h et 17h
  • Visite de groupe : toute l'année sur rendez-vous (minimum 20 personnes)

Tarifs

  • Plein 8 €
  • Réduit 6 € : moins de 18 ans, étudiant, demandeur d'emploi, handicapé
  • Gratuit : moins de 10 ans
  • Groupe 6 € / personne : minimum 20 personnes

Mode de paiement acceptés : espèces et chèques bancaires

Aquillon :

http://aquilon-decouverte.com/fr/accueil/

https://www.facebook.com/aquilonpatrimoine2016/?fref=ts

Rhinocérose :

https://www.facebook.com/RhinoceroseAgency/?fref=ts

http://www.rhinocerose.agency/agence/

Chateau de raray ludo nature et vie

Photographie : Ludo nature et vie

 

Marie laure konig artiste peintre 400 Facebook Google + Twitter Instagram Pinterest    

éducation artistes expositions culture

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau