ART ZEN - Emission radio RVM - Des bijoux récup...

Masque titre bijoux recup 1

Les bijoux récup

Aujourd’hui nous allons parler de loisirs créatifs.

Nous allons mettre un pied dans la création de bijoux fantaisies.

Des bijoux récup !

Emission du 20 janvier 2016 sur la radio RVM 93.7 

Get Adobe Flash player

En podcast sur le site de RVM : https://www.radio-valois-multien.fr/emissions/art-zen

Si cette émission vous a plu, laissez votre commentaire sur : https://www.radio-valois-multien.fr/articles/posts/art-zen#comments

Flechehaut Ecoute de l'émission

Lecture de l'émission Flechebas

Bonjour et bienvenue à l’écoute de cette émission : Art Zen

Aujourd’hui nous allons parler de loisirs créatifs.

Nous allons mettre un pied dans la création de bijoux fantaisies.

A mon époque, on se contentait de perles et toutes les mamans ont bien eut un jour un collier de pâtes ?

Il y a une quinzaine d’années apparaissait les perles de cristal avec lesquelles on pouvait tisser des bagues, des colliers, des boucles d’oreilles.

Cette activité a un peu perdu de terrain au profit d’autres bijoux réalisés avec des matières un peu moins nobles.

Nous avons vu, par exemple, apparaître des bracelets fabriqués avec de simples élastiques.

Bracelet en crinsMais aujourd’hui, la tendance est à la récup !

Et oui, aujourd’hui nous fabriquons des bijoux avec des couverts, du fil électrique, des capsules de canettes, de bouteilles de bierre ou de café nespresso, des boutons, du tissus, des plumes, du bois de palette, des bouts de papier j’ai même vu trainer sur le net un bracelet réalisé avec une balle de tennis !

Aujourd’hui, tout est bon pourvu que l’on ait un peu d’imagination…

Il y avait une expression qui disait d’un mauvais tableau, qu’il était peins avec la queue d’un âne… Et bien aujourd’hui, même des crins de chevaux on fabrique de somptueux bijoux !

Vous ne me croyez pas ? Alors écoutez :

« MLK – Bonjour Ingrid,

Ingrid (Bracelets En Crins) – Bonjour Marie-Laure.

MLK – Vous fabriquez des bijoux un peu particuliers…

Ingrid (Bracelets En Crins) – En fait ce sont des bijoux qui sont fabriqués à base de crins de chevaux. Avec lesquels je fabrique soit des bracelets, bijoux, boucles d’oreilles, colliers, pendentifs, porte clés aussi…

MLK – Comment vous est venue cette idée d’utiliser des crins de chevaux ?Bracelet en crins

Ingrid (Bracelets En Crins) - Tout simplement au club équestre, une amie m’avait parlé qu’elle avait vu des bijoux en crins de chevaux donc en rentrant, j’ai regardé sur le net les bijoux qui se faisaient. Puis je me suis dit que j’aillais essayé. Je me suis mise à la récolte de crins de chevaux.

MLK – Vous récoltez des crins mais parfois vous avez des personnes qui vous passent commande avec les crins de leurs chevaux.

Ingrid (Bracelets En Crins) - Voilà, alors c’est quand même se qui se passe le plus souvent. Des propriétaires de chevaux me contactent en me demandant si c’est possible de leur fabriquer un bijou. Ils choisissent un modèle. Et en fonction du modèle qu’ils choisissent ils envoient une quantité de crins, essentiellement des crins de queue pour tout ce qui est bracelet/collier car ils sont beaucoup plus longs et beaucoup plus solides. Je réceptionne puis je trie, je les lave, je les coupe, je les démêle aussi,  c’est quand même tout un travail. Ensuite je tresse et je mets les attaches et le fermoir pour finir le bijou. En moyenne par bijou il faut compter deux heures.

MLK – C’est donc tout le travail qui est en amont donc qui est long pas uniquement la tresse ?

Ingrid (Bracelets En Crins) - Non non, à tresser c’est vrai qu’avec l’habitude ça va très vite. Ce qui est surtout long, moi je ne garde que les plus longs, il faut que je les trie, il faut les laver, souvent ils trempent, je les brosse, je les nettoie, après il faut que je les démêle puis ils sèchent et ensuite seulement je les tresse.

MLK – Dîtes-moi Ingrid, vous faites ça par passion ou c’est votre métier ?

Porteclebracelet en crin 1Ingrid (Bracelets En Crins) - Au début je faisais ça pour mes enfants, qui sont toutes les trois cavalières, j’ai commencé à en faire un, deux, trois. Et puis j’ai fais d’autres bijoux.

MLK – Donc maintenant vous commercialisez ces bijoux mais à priori vous ne les commercialisez pas pour votre compte. Vous faîtes partie d’une association ?

Ingrid (Bracelets En Crins) - Oui, j’ai découvert une association qui est l’association zorte berria, qui est une association qui sauve des équidés en aquitaine, qui est ma région. Cette association existe depuis six ans, et prend en charge des chevaux retraités, principalement des chevaux de club, des trotteurs français. Et puis quelques uns qui sont maltraités. Je me suis dis que se serait quand même bien de faire quelque chose en rapport avec le cheval. J’ai donc contacté cette association en proposant de leur réaliser des bijoux qui eux, vendent, sur leur manifestations, des portes ouvertes, des magasins de matériel d’équitation. Forcement, c’est une association, ils ont des gros gros coûts. En moyenne un cheval leur coute entre  60 et 70 € par mois si tout va bien. Pourquoi ne pas les aider à mon petit niveau en fabriquant des bijoux qui permet de couvrir les coûts d’un ou deux chevaux par mois. J’ai quand même pas mal de demandes. C’est vrai que je leur en envoie quand même beaucoup.

MLK – Il faut dire qu’ils sont beaux vos bijoux, je les ai essayés, il sont vraiment jolis.

Ingrid (Bracelets En Crins) – C’est vrai que c’est original.

MLK – Pour quelqu’un qui aime les chevaux, moi par exemple je porte les crins de mon poney, on y attache encore plus d’importance. C’est vraiment une bonne idée, et en plus, ça part sur une association équine, donc ce qui est dans votre cas, cohérent. C’est très bien Ingrid ! »

Alors, c’est pas fort de café ça !!

Justement, en parlant de café, vous savez qu’au lieu de polluer notre belle planète en jetant nos capsules nespresso nous pouvons les recycler et fabriquer de magnifiques bijoux tendances ?

Il suffit juste de les écraser ou de les enrouler, un ou deux boutons ou petits cailloux, un peu d’imagination et hop, voilà un magnifique collier ou des pendants d’oreilles très tendance.

Mais d’autres petits malins se sont amusés à réaliser de véritables œuvres d’art avec des capsules de café. Par exemple, Ricardo Bellino, entrepreneur et artiste brésilien,  a réalisé une centaine œuvres avec des capsules Nespresso. Portraits de Maryline, Andy Warol, Obama, Ray Charles et même la Joconde !

Avec de jolis rubans, vous pouvez également monter en bracelet  ou collier des capsules de canettes…

Mais il parait tout de même que les meilleurs amis des femmes sont les diamants… C’est T Bone Burnett qui nous le dit…

Et avec du papier tout simplement, que pouvons-nous faire ?

Nous pouvons en faire de petites perles que nous pouvons peindre, nous pouvons le coller, le vernir, l’enrouler, …

L’enrouler… Mais c’est du Quilling ça !

Flocon« MLK – Bonjour Vanessa, on va parler aujourd’hui du quilling. Ce sont des bandelettes que l’on enroule…

Vanessa « La quilligneuse » - Ce sont des bandelettes de papier qu’on enroule, soit que l’on colle comme ça directement pour faire des choses qui vont ressembler à des perles, des perles de papier, soit on les pince, on les tord, on les plie d’un certaine façon. Ce qui forme soit des pétales, soit des carrés ou des formes de goûtes d’eau, de vaguelettes, des choses comme ça. Ensuite on assemble selon ses idées, selon son inspiration. On peut faire soit des tableaux ou des carteries, soit on fait des bijoux, de la décoration… Tout est possible.

MLK – Depuis quand vous faîtes du quilling Vanessa ?

Vanessa « La quilligneuse » - Ça fait un peu plus d’un an, j’ai commencé en septembre 2014.

MLK – J’ai vu dans les enseignes de loisir, tout un rayon consacré à ce loisir, donc à priori il faut beaucoup de matériel ? Est-ce que vous pouvez nous en dire plus ?

Vanessa « La quilligneuse » - Moi je trouve qu’il n’y a pas beaucoup de matériel actuellement car il est encore méconnu ce loisir en France. Je ne trouve pas qu’il y ait beaucoup de matériel, moi j’ai commencé avec très peu.

MLK – Et quelqu’un qui souhaiterai débuté, vous lui conseilleriez quoi ?Pendentif triangle

Vanessa « La quilligneuse » - Pour débuter je conseille déjà d’acheter des petites bandes de papier de couleurs différentes, d’épaisseur et de largeurs différentes parce que il y a des épaisseurs très fines pour faire comme moi, les bijoux, et épaisse pour la carterie.. Il faut le petit stylet, le petit stylet magique pour enrouler les bandes sur elles-mêmes, c’est quand même plus facile qu’avec le petit cure dents que j’utilisais au début, fendu, en bois. Puis il faut de la colle, de la colle un peu forte pour que ça colle rapidement. Et puis, facultatif, le vernis, comme moi, je fais des bijoux, je les vernis pour que ce soit costaud. Pour tout ce qui est carterie, il n’y a pas besoin de vernir.

MLK – Je suppose qu’il faut pas mal d’entrainement avant de pouvoir sortir quelque chose de correct ?

Vanessa « La quilligneuse » - Ça a été rapide. Après est-ce que c’est parce que le quilling me convient bien ? Pourtant c’est quand même assez minutieux, certaines pièces demandent vraiment beaucoup de minuties, et d’autres sont assez faciles à réaliser. Je dirais qu’il faut tenter… Parfois on est surpris par soi-même, de voir que l’on a l’impression que c’est très très très dur, mais qu’en pinçant, en tirant sur le papier, en le pliant, bien on arrive à faire quelque chose de simple mais de super joli.

MLK – Vous, vous avez choisi de créer des bijoux, c’est plus ce qui vous convient ?

Vanessa « La quilligneuse » - Moi j’adore les bijoux, je suis une très grande fan de bijoux, j’en commande plein plein plein… Et j’avais envie de me créer mes bijoux à moi, avec ma petite touche personnelle. Je me lance aussi un petit peu dans la décoration, parce que j’aime beaucoup ce qui est déco fait soi-même. Décoration, les petites guirlandes pour les fêtes, c’est vrai que c’est assez sympa, je trouve que c’est joli. Comme je disais, je quilling, c’est facile, c’est pratique et c’est très léger. Tout ce qui est vernis, parce que moi je vernis, tout ce qui est vernis c’est costaud. Ça ne bougera pas.

MLK – Et si c’est prit sous une pluie ?

Vanessa « La quilligneuse » - Alors, je n’ai pas encore fais le crash test, on me l’a demandé et je n’ai pas eu le temps de le faire, je pense que je le ferai un jour juste pour rigoler, pour m’amuser, mais c’est sûr que le vernis, quelque petites « époustes » avec un peu d’eau, l’eau va glisser dessus, ça c’est sûr ! Après ; la pluies battante, je ne garantie pas, je pense que si l’on se baigne avec les boucles d’oreilles, je pense qu’elles se décollent.

MLK – Pour faire un bijou, il faut du temps aussi j’imagine ?

Boucles nounours Vanessa « La quilligneuse » - Il faut déjà l’imaginer, parce que moi je ne pioche pas mes idées sur Internet. Je les imagine dans ma tête ou des choses que je vois à l’extérieur. Parfois je fais des petits croquis, pour voir si c’est vraiment réalisable ou pas. D’ailleurs, j’ai mon fils qui m’a créé un bijou, j’ai un petit pendentif nounours, et c’es mon fils qui m’a fait le croquis donc je suis assez fière, il n’a que 9 ans. Il a eu l’idée de ce petit nounours qui fait fureur, les clientes l’aiment beaucoup ce nounours. Je l’ai décliné en boucles d’oreilles, en pendentif. Il y a des choses où on a une image dans sa tête, on se dit, oui c’est réalisable et quand on commence à faire le croquis, on voit que non, la colle ne va pas tenir, ou que ça va être trop sensible, trop fragile et que ça risque de s’arracher, ou de se tordre à l’usage, donc, ça demande quand même beaucoup de temps. Et puis, la colle ça colle mais il faut que ça sèche, donc c’est quand même aussi de la patience.

MLK – On ne peut pas se lancer aussi dans des choses un peu trop complexes.   

Vanessa « La quilligneuse » - Non, après si on a le temps de s’installer, de coller ses petits sujets, puis d’attendre que ça sèche et d’attendre de vernir… Comme je dis, dans tous les loisirs créatifs, il a un temps où c’est toujours frustrant, parce que soit, il faut faire cuire, soit il faut attendre que ça sèche, soit il faut peindre…

MLK – Vous le conseilleriez aux personnes qui ne sont pas très patientes ?

Vanessa « La quilligneuse » - C’est ça qui est moins frustrant, c’est qu’on arrive à sortir quelque chose d’assez rapidement joli, et, j’accentue la dessus, sans dépenser des cents et des milles dans du matériel. Car j’ai fais d’autres loisirs créatifs ou il fallait acheter tout un arsenal de produits, d’outils et ça revenait très très très cher. Alors que là, du papier, même si vous voulez faire vos bandes vous-même, soit au massicot soit au destructeur de documents, une ramette de papier ça coute 3 ou 4€ ou même 5€ la ramette de 500 feuilles. Avec 500 feuilles, on peu en faire des choses ! Je pense que c’est un loisir, à la portée, de même des enfants, parce que ce n’est pas dangereux.

MLK – A la porté de tous et à la porté de toutes les bourses.

Vanessa « La quilligneuse » - Tout à fait, et pas volumineux et pas dangereux, pas toxique. Je crois que c’est vraiment pour tous les âges et pour tous les budgets. »

Voilà, nous arrivons à la fin de Art Zen.

A bientôt et restez zen !

C’était Marie-Laure KÖNIG pour RVM sur 93.7

Bracelet fer a cheval quilling

Bracelet en crins : https://www.facebook.com/Bracelets-En-Crins-Ingrid-1094861990527344/?fref=ts

« La Quilligneuse » :  https://www.facebook.com/laquillingneuse

http://www.zorteberria.net/

 

 

Marie laure konig artiste peintre 400 Facebook Google + Twitter Instagram Pinterest Horsealot Yummypets

RVM radio éducation enfants scrap

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau